Covid – Le retour

Comme un peu partout en ce moment, la propagation de la Covid reprend de plus belle aux USA et New York ne fait pas exception. Si le record du nombre de cas par habitant est actuellement détenu par la capitale Washington D.C., c’est l’État de New York qui prend la première place en valeur absolue, avec environ 25 000 nouveaux cas par jour (pour 200 000/jour sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis).

Dans la ville de New York, les mesures ne se sont pas encore vraiment durcies – à ma connaissance, seul le port du masque dans les magasins et restaurants est à nouveau obligatoire, alors qu’il était devenu facultatif, tandis que les entreprises se montrent à nouveau plus prudentes pour faire revenir leurs ouailles, voire leur conseillent de rester à la maison à plein temps. Le signe le plus manifeste de la situation est en fait le nombre de gens qui se font tester un peu partout, que ce soit parce qu’ils ont prévu de voyager pour les fêtes, qu’ils sont cas contact ou éprouvent des symptômes. Les cabinets et stations mobiles de testage se sont multipliées comme des petits pains, avec un sérieux à géométrie variable (un test PCR « perdu ») et une opacité des prix – intégralement pris en charge par les assurances santé la plupart du temps, mais il faut parfois avancer les frais qui peuvent alors se situer n’importe où entre $80 et $300 d’après les chiffres entendus de la part d’autres expats.

Dans un seul tronçon d’une grande rue près de chez nous, j’ai déjà vu jusqu’à cinq (longues) files de personnes qui attendaient pour se faire tester, soit à de petites cliniques, soit à des stations mobiles. Celles-ci consistent en une camionnette garée le long du trottoir, une table sous un petit chapiteau, deux préposés en blouse, et c’est parti pour tester à la chaîne.

En l’occurrence, celle que j’ai testée il y a une semaine s’est révélée plutôt bien organisée et avec un résultat de test rapide. J’y suis allé après m’être senti un peu fiévreux – ce que j’avais initialement mis sur le compte des effets secondaires du booster shot (la 3e dose) reçu la veille – et avoir commencé à tousser. Je penchais pour un coup de froid, hypothèse très crédible vue la saison et surtout au vu des écarts de température d’un jour à l’autre, mais je suis allé me faire tester au cas où. Après près d’une heure et demi à attendre dans le froid et une quarantaine de minutes d’attente, le résultat m’a frappé en pleine poire. J’étais positif.

Pour couper court aux inquiétudes, je vais bien et en suis à présent à peu près remis. En terme de symptôme, ça a équivalu pour moi à une petite crève. Ça juste été le branle-bas de combat pour m’isoler et ne pas infecter le reste de la maisonnée. Épreuve de vérité demain avec un nouveau test pour voir si je suis encore positif.

Là où je mesure également à quel point l’épidémie est malheureusement en train de repartir, c’est que j’ai entendu parler 4 collègues, amis et connaissances qui ont été testées positives en une semaine, soit davantage que pendant toute l’année et demi précédente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s