Croton Reservoir et Croton Gorge Park, NY

Le barrage de Croton

Il y a quelques semaines nous avons fait une escapade à la journée à Croton, dans la vallée de l’Hudson. La ville en elle-même n’a pas d’intérêt particulier, c’est une ville sans charme et clairement construite autour de la voiture, mais elle possède deux atouts. Un peu au nord-est de la ville, dans la forêt, un barrage a été érigé pour constituer un des réservoirs d’eau potable de la ville de New York, le Croton Reservoir. La zone autour du barrage et du lac artificiel forme le Croton Gorge Park. La pelouse au pied du barrage – littéralement, cf. photo ci-dessus – fait le plein de familles venues profiter d’une journée encore douce et ensoleillée pour un barbecue. Un chemin dans les bois mène au sommet de la paroi en briques de l’édifice. De là, on peut admirer les eaux calmes du réservoir entouré d’arbres et sur lequel flotte une barque solitaire. Un des flancs du réservoir a été aménagé de sorte à évacuer le trop plein d’eau, lequel dégringole en cascade sur des marches en pierre que surplombe en partie un pont piéton, avant de s’écouler paisiblement en une étroite rivière qui se jette ensuite dans l’Hudson. Finalement, ce n’est jamais qu’une gigantesque piscine à débordement.

Le seul inconvénient de l’endroit est qu’il n’est pas aménagé pour y accéder autrement qu’en voiture, même si un train dessert la gare en contrebas. A un moment, le trottoir s’arrête abruptement et il faut marcher sur le bas-côté d’une route relativement passante. En bons warriors français, nous l’avons fait malgré tout jusqu’au bout à pied et ce n’est pas si terrible – les automobilistes américains font généralement un large détour pour nous éviter dès que la circulation le permet – mais nous étions évidemment les seuls. D’ailleurs, lorsqu’on sort de la gare de Croton, on se retrouve devant un immense parking. Quelques voitures sont garées devant la gare pour récupérer un ami ou membre de la famille. La messe est dite, une fois débarqué c’est voiture ou voiture.

L’autre atout de Croton est la presqu’île qui s’enfonce dans l’Hudson de l’autre côté de la gare. Des marinas, des plages et des aires de pique-nique y sont aménagées. Il fait bon se poser sur un banc pour profiter du soleil déclinant (le soleil se couche plus tôt de ce côté-ci de l’Atlantique) en écoutant le clapotis de l’eau, avant de reprendre le train pour le chemin du retour.

Nous apprécions beaucoup les retours en train depuis la vallée de l’Hudson. Le train longe la rivière de très près sur la quasi-totalité du parcours jusqu’à l’arrivée à New York City et, lorsqu’il fait beau – ce qui est souvent le cas – on profite pendant environ une heure d’une magnifique lumière du soir qui donne à la rivière, à ses bateaux et au rivage une atmosphère douce et intemporelle, qui vire progressivement en d’infinies nuances de monochrome, procure de la sérénité et achève de donner à la journée d’escapade un parfum de vacances.

Le Croton Reservoir, à l’arrière du barrage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s