Penn Station

Le hall central du nouveau bâtiment

Penn Station, raccourci pour Pennsylvania Station, 1ère gare du pays par sa fréquentation (600 000 voyageurs quotidiens en semaine en 2019), a eu une histoire mouvementée.

De 1910 à 1963, elle a occupé un bâtiment de style classique avec une grande verrière et qui, paraît-il, n’avait rien à envier à Grand Central Terminal. La gare a alors connu les grandes heures du rail américain, avant un déclin généralisé à partir des années 1950, dû à la généralisation de la voiture et au boom de l’aviation commerciale. Le bâtiment a ensuite été rasé dans les années 60 pour ériger à la place la salle de spectacles Madison Square Garden. La gare de Penn Station devient alors uniquement souterraine, située sous Madison Square Garden et reliée aux stations de métro environnantes. Cette démolition et l’enfouissement de la gare ont suscité une vive controverse. Une phrase de l’historien de l’architecture Vincent Scully est restée célèbre : « On entrait dans la ville comme un dieu, maintenant on y cavale comme un rat » (en VO: « One entered the city like a god. One scuttles in now like a rat« ). Cette réputation de trou à rats un peu glauque est restée collée à Penn Station, pas vraiment le genre d’endroit qui donne envie d’y flâner.

Le bâtiment des Postes qui fait face au Madison Square Garden de l’autre côté de la 8e avenue a été réhabilité pour abriter la nouvelle gare de Penn Station et vient de rouvrir au public, même si des aménagements – notamment de boutiques – ne sont pas encore terminés. Il s’agit d’un édifice historique, avec un fronton néoclassique, ses colonnes grecques et ses chapiteaux corinthiens, derrière lesquelles se trouve toujours un important bureau de poste. L’intérieur a été refait de fond en comble et propose à présent de vastes espaces lumineux et immaculés, assorti d’un nouveau mobilier flambant neuf. La salle principale, d’où des escalators emmènent les passagers vers les quais souterrains, a retrouvé une verrière à laquelle est suspendue une horloge. C’est un peu en ce moment the place to go pour les New Yorkais, tant la métamorphose est saisissante. En tant que grand fan des trains, je ne peux que me réjouir devant cette volonté manifeste de redynamiser le train depuis et vers New York.

La gare permet d’emprunter les trains de deux compagnies : LIRR (Long Island Rail Road) qui – comme son nom l’indique – dessert l’île de Long Island dont Brooklyn et le Queens constituent l’extrémité occidentale – et Amtrak qui dessert diverses villes de Boston à Washington D.C.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s