Randall’s Island

Manhattan vu depuis le sud de Randall’s Island

Randall’s Island est une île située au confluent de la Harlem River et de l’East River. Elle est reliée au Bronx au nord et à Harlem à l’ouest par quelques ponts et passerelles piétonnes. L’île est accessible depuis Astoria (Queens) à l’est via le pont Robert F. Kennedy (abrégé en RFK Bridge), généralement appelé le Triborough Bridge car il relie trois boroughs de la ville : le Queens, le Bronx et Manhattan. Ce pont peut être emprunté à pied ou à vélo entre Astoria et Randall’s Island. À déconseiller aux personnes sujettes à un vertige important, car la rambarde de la section du pont qui surplombe l’East River n’arrive qu’à peine au-dessus de la ceinture.

Cela faisait plus de deux mois que nous n’avions pas découvert pour la première fois un nouvel endroit à New York. Comme nous restons réticents à emprunter les transports en commun, nous cherchions des idées de promenades à pied réalisables depuis notre appartement, lorsque quelqu’un nous a parlé de cette île et du moyen de nous y rendre depuis le Queens.

Randall’s Island est née de la fusion de deux îles, Randalls Island et Wards Island, suite au comblement du chenal qui les séparaient. L’endroit est un étrange patchwork de pelouses, de terrains de sports, de bâtisses imposantes, de zones industrielles et de terrains vagues, le tout sillonné de routes et constellé de parkings. L’Expressway Grand Central Parkway qui emprunte le Triborough Bridge la traverse de part en part, de même que les voies ferrées Amtrak qui passent sur le pont Hell’s Gate parallèle.

Dimanche après-midi dernier, la température clémente et l’usure du confinement ont poussé de nombreuses familles à se retrouver sur les pelouses de l’île pour un pique-nique, des jeux ou un barbecue, bien que ces derniers soient encore officiellement interdits. L’île se parcourt agréablement à vélo ou en roller. Tous les chiens du coin étaient également de sortie. Le long de la Harlem River, une promenade doublée d’une piste cyclable est agrémentée de massifs de fleur opulents. Une plage permet d’accéder à la rivière où quelques badauds se trempent les pieds. Il ne faut pas imaginer une plage de sable fin mais une mince bande de terre recouverte de cailloux et gravillon qui descend en pente douce vers l’eau.

Un terrain de sport de Randall’s Island vu depuis le Triborough Bridge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s