Siège de l’ONU (Manhattan)

La salle de l’Assemblée Générale de l’ONU

Un des sites majeurs de New York, au moins sur le plan politique, est le Siège de l’ONU (United Nations Headquarters), construit entre 1947 et 1952 à un emplacement auparavant occupé par des abattoirs et acheté par Rockefeller. Il est composé de plusieurs bâtiments dont notamment la tour du Secrétariat – parallépipède aux vitres bleus disposé transversalement aux autres buildings de la ville et faisant face à l’East River – ainsi que le bâtiment de l’Assemblée Générale avec son dôme. Les bureaux de l’ONU à New York débordent largement le site du Siège et occupent également une douzaine d’autres bâtiments situés dans les rues avoisinantes, si bien que quiconque se promène dans le quartier a de bonnes chances d’y croiser plus d’une personne arborant le badge bleu de l’organisation.

Le Siège se visite (visites guidées à réserver à l’avance), ce qui donne une belle occasion pour pénétrer dans des salles emblématiques (la salle de l’Assemblée Générale, celle du Conseil de Sécurité, celle du Conseil de Tutelle et celle du Conseil Économique et Social). La visite offre dans le même temps matière à réflexion, notamment sur le désarmement, avec des vitrines exposant des grenades, mines (j’ignorais que les mines anti-personnel tenaient dans le creux de la main) et quelques objets déformés par les explosions des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945. À côté, un panneau lumineux apprend que les États du monde dépensent ensemble environ 3,5 milliards de dollars par jour pour des munitions et du matériel militaire ; ce montant annualisé correspond à peu près à cent fois le budget annuel de l’ONU.

Enfin, la visite permet d’admirer certaines des œuvres d’art qui y sont exposées dans des vitrines, ou bien accrochées ou intégrées dans les murs : mosaïque de la Règle d’Or (« Fais aux autres ce que tu voudrais qu’ils te fassent ») offerte par les USA, plus grande tapisserie du monde offerte par la Belgique, réplique en or de la barque royale du monarque de Thaïlande, etc. Aspect peu connu du lieu, les nombreuses œuvres offertes par les différents pays membres de l’organisation en font un des principaux centres d’art de la ville.

La mosaïque de la Règle d’Or (détail)
offerte par les États-Unis
La salle du Conseil de Tutelle

2 commentaires sur “Siège de l’ONU (Manhattan)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s