Philadelphia Museum of Art (Philadelphie)

Le Philadelphia Museum of Art est LE grand musée d’art de Philadelphie, positionné dans l’axe d’une des grandes avenues de la ville, à quelques centaines de mètres de la Fondation Barnes et du Musée Rodin. De style néo-classique avec un fronton rappelant celui des temples grecs et deux ailes symétriques autour d’une esplanade. Pour atteindre cette dernière, il faut emprunter les volées de marche rendues célèbres par l’entraînement de Rocky dans le film du même nom (premier opus de la série). Une statue de Rocky, les deux poings levés, trône d’ailleurs à un jet de pierre du pied de l’escalier et beaucoup de visiteurs se font prendre en photo devant elle.

Le musée abrite une large collection d’œuvres – peintures, sculptures, mobiliers – européennes, américaines et asiatiques, couvrant une période allant de l’époque médiévale à l’époque moderne. Le plus souvent, ces objets sont présentés dans leur « jus », autrement dit, dans un décor contemporain des œuvres présentées. Dans une muséographie qui rappelle fortement celle de The Met Cloisters, la plupart des salles (hors périodes impressionniste et contemporaine) intègrent ainsi des éléments architecturaux ou décoratifs issus de bâtiments d’origine en déshérence, rachetés et rapatriés eux États-Unis. Les salles sur l’Europe médiévale intègrent ainsi un cloître, une chapelle et divers encadrements de porte tout droit venus de bâtiments médiévaux, essentiellement français d’ailleurs. L’espace dévolu à d’Asie enchaîne un plafond persan, une salle de statues indiennes, une salle de lecture chinoise et jusqu’à un temple bouddhiste et une maison de thé japonaise, tous deux démontés et remontés pièce par pièce dans un vaste espace intérieur. Dans l’aile opposée, on parcourt entre autres la reconstitution de l’intérieur lambrissé d’une chaumière du Kent, une boutique de Haarlem aux Pays-Bas, ou encore des pièces entières déménagées depuis des maisons de maître et des châteaux XVIIIème français ou anglais. En fonction du décor, on est susceptible d’y croiser un Bosch, un El Greco, un Rubens ou un Poussin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s