The Met Cloisters – Inwood (Manhattan)

The Met Cloisters

Dans le quartier d’Inwood, à la pointe nord de Manhattan, perché au sommet d’une colline boisée – et, malheureusement, également bitumée – dominant la rivière Hudson, se dresse le musée The Cloisters, rattaché au Met. Comme son nom le laisse penser, il s’agit d’un cloître, ou plutôt d’un bâtiment construit dans les années 30 en forme d’abbaye, avec un cloître, des cours, des jardins et différents ailes bâties. Il abrite une collection d’objets de l’Europe médiévale : sculptures, meubles, tapisseries, vaisselle, reliquaires, etc., tous pays confondus et mélangés. Il va même plus loin car ses constructeurs ont intégré à la structure moderne-mais-faite-pour-paraître-vieille, donc un peu toc, des parties « d’origine », issues tout droit d’édifices médiévaux européens. Ainsi, telle pièce présentant une belle série de tapisseries flamandes autour du thème de la licorne (ça vous rappelle quelque chose ?) intègre également une massive cheminée limousine du XVe siècle, tandis que le linteau au-dessus de la porte menant à la salle suivante est une pièce unique en pierre volcanique en provenance d’Auvergne. De même le cloître principal, qui ceint un jardin ravissant avec une fontaine au centre, restitue ce à quoi devait ressembler un cloître des environs de Toulouse en intégrant les chapiteaux et quelques colonnes d’origine, tandis que les parties manquantes ont été reconstruites.

Le plus surprenant dans ce Cluny new-yorkais est que ce patchwork qui mélange les époques et les pays, fonctionne. Les éléments anciens et modernes ont été réunis avec art et l’ensemble ne jure pas. L’aspect bric-et-broc, pourtant réel, a été atténué avec brio, et l’impression de visiter un endroit taillé sur mesure pour l’Américain moyen conforté dans sa vision vague d’un Occident médiéval rendu digeste, s’estompe rapidement. L’ambiance d’une abbaye authentique a été fidèlement reconstituée, y compris les gisants dans la crypte éclairée par quelques vitraux, et on y déambule avec plaisir, en appréciant tant les pièces exposées que les successions de galeries ouvertes sur des cours et jardins fleuris : jardin de curé avec terrasse donnant sur la rivière Hudson, jardin du cloître principal et cafétéria sous des arcades.

Dans le cloître proprement dit

3 commentaires sur “The Met Cloisters – Inwood (Manhattan)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s